Livres de Dave Armstrong: Révélation !

Livres de Dave Armstrong: Révélation ! May 11, 2017

French Cover (555 x 838)

[La traduction en français par Benoit Meyrieux s’est terminée le 13 avril 2017 et a été publiée à Lulu le même jour. 268 pages]

[French translation by Benoit Meyrieux completed on 13 April 2017 and published at Lulu on the same day. 268 pages]

[see information for the original 2013 English version]

[conception de couverture par Dave Armstrong]

[Pour plus d’informations sur l’achat, allez au bas de la page]

*****

BRÈVE DESCRIPTION
*
Mon objectif est de permettre une recherche rapide de réponses bibliques à des questions théologiques de perpétuelle importance. Je présuppose l’inspiration et l’infaillibilité de la Bible, et ce livre est destiné aux chrétiens qui acceptent ces notions. Ce volume fournit des passages de la Bible (généralement un verset, parfois plusieurs) qui sont (à mon avis) les meilleures “réponses” à un grand nombre de questions simples. Le format rappelle celui du fameux jeu télévisé “Jéopardy”, dans lequel les participants reçoivent un élément de réponse et information et doivent trouver la question correspondante. En rédigeant ce livre, j’ai considéré des passages bibliques et ai élaboré des questions auxquels les passages «répondaient». Le livre est constitué de 18 grandes catégories et de 200 sous-catégories numérotées. Les merveilleux trésors de la Bible nous attendent: la révélation inspirée par l’Esprit de Dieu.
*
INTRODUCTION
*
La Bible est une longue et complexe collection de 73 livres. Mon objectif – simple en théorie mais compliqué à mettre à exécution – est de faciliter la recherche de réponses bibliques à des questions théologiques de perpétuelle importance. Je présuppose l’inspiration et l’infaillibilité de la Bible et ce livre est adressé aux chrétiens qui acceptent ces notions.
*
Cet effort est plus catéchétique (ce que nous croyons comme catholiques) qu’apologétique (pourquoi nous croyons cela), bien que, dans une certaine mesure, cette dimension est aussi présente puisque les « preuves bibliques » fournissent des éléments en faveur d’une position plutôt qu’une autre. La dimension apologétique apparaît aussi dans la façon dont les différents thèmes ont été choisis et organisés. Le plus souvent, les questions considérées sont spécifiquement catholiques, et sujettes à controverse de la part des chrétiens non-catholiques. Je n’ai pas ici dans ce livre la prétention de « prouver » la doctrine catholique. Je ne fais que de fournir une source de référence et des éléments de réflexion.
*
Une de mes spécialités en tant qu’apologiste catholique est de présenter «la preuve biblique du catholicisme» (c’est le nom de mon blog). L’idée de cet ouvrage m’est venue soudainement alors que j’essayais de trouver une nouvelle façon de présenter les fondements bibliques, non seulement du catholicisme mais aussi de la théologie chrétienne en général. Ce livre est donc une forme de compendium des meilleurs exemples des preuves
bibliques parmi les centaines fournis dans la quarantaine d’ouvrages que j’ai écrits jusqu’à aujourd’hui.
*
Ce qui m’est venu à l’esprit était simplement de fournir des passages bibliques (typiquement un verset, parfois plusieurs) qui seraient (à mon humble avis en tout cas) les meilleures «réponses » à un grand nombre de questions.
*
Ce format ressemble au jeu télévisé Jéopardy, dans lequel les participants reçoivent une réponse et doivent trouver la question correspondante. En rédigeant ce livre, j’ai pris des versets bibliques et ai élaboré des questions auxquels ces passages « répondaient ».
*
Je confesse volontiers que les questions elles-mêmes impliquent un élément de subjectivité, à savoir ma conception des questions et mon choix des « meilleurs passages » y répondant. C’est l’aspect ludique de ce projet et ce qui fait que ce livre est différent et unique en son genre.
*
Je pense qu’inconsciemment j’ai eu pour référence l’ouvrage écrit par mon mentor, aujourd’hui décédé, le père John A. Hardon, s.j., The Question and Answer Catholic Catechism (éditions Doubleday Image, 1981). Il a organisé son livre en grandes catégories, puis en sous-catégories et finalement en 1701 questions. Ses réponses sont composées d’éléments de catéchèse relativement simples présentant l’enseignement de base de la foi catholique.
De façon analogue, mon livre est constitué de 18 larges catégories (nombre romains) et de 200 sous-catégories numérotées dans lesquelles se trouvent les 1001 questions et leurs réponses par un passage biblique.
*
Le format numérique est simple. C’est le nombre de la section (parmi les 200), suivi d’un tiret et du nombre de la question dans cette section (par exemple 32-13). Je suppose que l’on pourrait ajouter un nombre pour les larges catégories et obtenir une référence similaire à celle employée par saint Thomas d’Aquin dans sa Somme Théologique : III, 32-13.
*
Toutes les questions présupposent que la réponse vient de la Bible; il est inutile par conséquent de répéter maintes fois « où trouve-t-on dans la Bible… ? » ou bien « qu’est-ce que l’Écriture enseigne à propos de … ?», etc. Je me suis efforcé de formuler les questions de telle façon qu’elles soient le plus simples et le plus directes possible, et qu’elles se limitent à un sujet précis.
*
Une objection pourrait être soulevée contre cet ouvrage, à savoir qu’il emploie des « preuves bibliques », une pratique qui a souvent une connotation négative et associée à une tendance de citer les Écritures hors contexte pour renforcer des opinions déjà établies sur d’autres fondements.
Voici comment je répondrais à cette objection :
*
1) La théologie systématique (ainsi que les encycliques papales et les documents conciliaires) inclut des citations de versets bibliques (comme dans ce livre). Quelqu’un peut toujours objecter telle ou telle citation puisqu’en citant un passage on présuppose qu’il s’applique au sujet que l’on traite. Il peut parfois y avoir de vrai désaccord sur ce point.
*
2) Les ouvrages visant à simplifier la théologie pour le plus grand nombre (cela inclut les catéchismes et les livres de type catéchétique) tendent à résumer. La question est de savoir si simplifier est une bonne ou une mauvaise chose. Je pense qu’il est indéniable que cela est une bonne chose. Il y a toujours la possibilité d’approfondir telle ou telle question lorsque celui qui étudie et recherche fait des progrès dans la compréhension de la théologie. Dans ma collection de 40 ouvrages, je consacre des livres entiers à des sujets uniques (par exemple l’Eucharistie, la doctrine du salut, Marie ou la communion des saints). J’ai écrit deux livres et ai consacré de longs passages dans d’autres ouvrages à la fausse doctrine de sola Scriptura (« l’Écriture est la seule autorité infaillible »). Le lecteur peut toujours consulter ces ouvrages ou d’autres similaires.
*
3) Une preuve textuelle peut être citée adéquatement ou non et cela est un important sujet de discussion en soi. Une citation est inappropriée lorsque le verset biblique est sorti de son contexte ou interprété de façon erronée lorsqu’on considère les autres passages abordant le même sujet ainsi que l’enseignement de l’Église. Une telle interprétation serait hétérodoxe. Je considère que j’ai interprété les passages cités dans ce livre de façon adéquate et en accord avec l’enseignement de notre sainte mère l’Église.
*
4) Voici un exemple de « preuve textuelle » incorrecte. Les protestants, en particulier les évangéliques, citent constamment le passage suivant comme « preuve » selon eux de la doctrine de sola Scriptura :
*
2 Tim 3,16 « Toute l’Écriture divinement inspirée est utile pour enseigner, pour reprendre, pour corriger, pour instruire dans la justice, »
*
Ce serait une longue discussion mais pour résumer (ayant plus écrit sur ce sujet que sur d’autres questions), à aucun endroit dans ce verset trouve-t-on la notion que seule l’Écriture est infaillible ou qu’elle représente la seule norme pour la théologie ou pour la doctrine. L’Écriture elle-même affirme clairement l’autorité apostolique et de l’Église (comme je le montre dans ce livre et dans d’autres).
*
Ainsi, un catholique affirme qu’utiliser ce passage comme « preuve » de la doctrine de sola Scriptura est la pire expression d’une « preuve textuelle ». Le verset est arraché du contexte de la Bible dans son ensemble et de l’enseignement biblique de la règle de foi. Cette interprétation viole l’orthodoxie historique, à savoir ce qui a toujours été enseigné et ceci jusqu’au 16ème siècle lorsque le protestantisme a introduit de nouvelles doctrines. Insérer de cette façon dans un texte une signification qui ne s’y trouve pas s’appelle eisegèse. Cette interprétation subjective du texte biblique se situe à l’opposé de l’exégèse qui part du texte pour en trouver l’explication.
*
Dans cet ouvrage, je suggère que j’ai cité 2 Tim 3,16 de façon adéquate puisque mon interprétation est en accord avec l’enseignement apostolique et historique chrétien et ne contredit pas ce que la Bible enseigne dans d’autres passages. Je n’ajoute rien au texte. Cet ouvrage est organisé ainsi :
*
I. Bible et Tradition (Autorité)
4. Autorité infaillible de L’Écriture Sainte
4-6 L’Écriture est-elle inspirée par Dieu ?
*
Le passage enseigne clairement l’inspiration de l’Écriture, ce que tout chrétien sérieux accepte volontiers. Mais il n’enseigne pas la doctrine de sola Scriptura, un concept qui est inséré par certains dans le texte en raison d’un parti pris et d’une prédisposition formée par des postulats protestants.
*
J’espère que le lecteur trouvera ce livre agréable, éducatif et édifiant, trois qualités que je m’efforce de conjuguer dans mes écrits théologiques. Les merveilleux trésors de la Bible, la révélation de la Pensée de Dieu laexprimée au travers des auteurs bibliques nous attendent.
*
TABLE DES MATIERES
Dédicace ………………………….. ………………………….. ……… 3
Introduction ………………………….. ………………………….. …. 4
*
I. Bible et Tradition (Autorité)
*
1. Tradition apostolique ………………………….. …………….. 22
2. Tradition orale ………………………….. ………………………. 24
3. Anciennes traditions orales citées dans le Nouveau Testament… 25
4. Autorité infaillible de la Sainte Écriture ……………….. 26
5. Jugement privé ………………………….. ……………………… 28
6. Clarté de l’Écriture ………………………….. ………………… 28
7. Herméneutique / Interprétation de l’Écriture …………. 29
8. Traditions humaines ………………………….. ………………. 30
9. Racines juives du Christianisme ………………………….. 31
10. Livres deutérocanoniques ………………………….. …….. 34
11. Développement de doctrine ………………………….. ….. 37
*
II. Doctrine de l’Église (Ecclésiologie)
*
12. Unité ………………………….. ………………………….. ……… 39
13. Sainteté ………………………….. ………………………….. ….. 40
14. Catholique (Universelle) ………………………….. ………. 42
15. Succession apostolique ………………………….. ………… 44
16. Autorité ………………………….. ………………………….. …. 46
17. Visibilité ………………………….. ………………………….. … 47
18. Indéfectibilité ………………………….. ……………………… 48
19. Sans défaut ………………………….. …………………………. 49
20. Conciles faisant autorité ………………………….. ……….. 50
21. Prêtres / Sacrement de l’Ordre ………………………….. . 52
22. Évêques ………………………….. ………………………….. …. 54
23. Pardon (Sacrement de Réconciliation)………………… 56
24. Autorité de donner une pénitence ………………………. 57
25. Indulgences (Rémission de la peine temporelle) ….. 58
26. Célibat : un appel héroïque avec moins de distraction… 59
27. Excommunication et anathèmes ………………………… 60
28. Papauté ………………………….. ………………………….. ….. 61
29. Dénominationalisme et sectarisme, Division ……….. 66
30. Pécheurs dans l’Église ………………………….. …………. 69
31. Belles et/ou coûteuses églises ………………………….. .. 75
*
III. Théologie du salut (Sotériologie)
*
32. Le salut est fondamentalement par la grâce seule …. 77
33. Le salut n’est pas par la foi seule ……………………….. 77 [Lire sur Facebook]
34. Le salut n’est pas par les oeuvres seules (Pélagianisme)… 79
35. Grâce + Foi+ OEuvres + Obéissance = Salut ………… 80
36. Centralité des oeuvres dans le salut final ……………… 80
37. Péché véniel et péché mortel………………………….. …. 82
38. Différence quantitative de la grâce …………………….. 83
39. Action méritoire rendue possible par la grâce de Dieu… 84
40. Collaboration avec Dieu / Synergie ……………………. 85 [Lire sur Facebook]
41. Participation dans la distribution de la grâce et du salut… 86
42. Dieu rend possible une véritable justice humaine …. 88
43. Des hommes sont décrits comme étant « justes » …. 88
44. Justification initiale par la foi seule ……………………. 89
45. Justification infuse / Sanctification …………………….. 90
46. La foi et les oeuvres : deux dimensions indissociables… 93
47. Le salut est un processus ………………………….. ………. 94
48. Assurance morale du salut ………………………….. ……. 97
49. Élection divine de ceux qui sont sauvés ……………… 97
50. Fausseté de la doctrine calviniste de la corruption totale… 98
51. Fausseté de la doctrine calviniste de la rédemption limitée… 102
52. Fausseté de la doctrine calviniste de la grâce irrésistible… 104 [Lire sur Facebook]
53. Fausseté de la doctrine d’assurance absolue du salut… 106
54. Apostasie (s’écarter de la grâce et du salut) …………. 107
55. Salut rendu possible par la mort de Jésus sur la Croix… 109
56. Théosis – Divinisation ………………………….. …………. 111
57. Inhabitation du Saint Esprit ………………………….. ….. 112
58. Relation personnelle avec Jésus …………………………. 113
59. Nature de l’Évangile ………………………….. ……………. 115
60. Fausseté de la prédestination à l’enfer ………………… 116
61. Péché originel………………………….. ……………………… 118
*
IV. Purgatoire
*
62. Indices d’un processus de purification après la mort… 120
63. Processus de purification sur la terre ………………….. 121
64. Prière pour les morts ………………………….. ……………. 124
65. Nécessité de la sainteté pour entrer au ciel ………….. 125
66. Analogie du Sheol/Hades (troisième état après la mort)… 127
*
V. Pénitence
*
67. Peine temporelle/ Expiation pour le péché ………….. 130
68. Expiation pour les autres ………………………….. ………. 131
69. Jeûne et abstinence / Cendres ………………………….. .. 131
70. Mortification corporelle ………………………….. ……….. 133
71. Partager les souffrances du Christ ………………………. 134
72. Souffrance rédemptrice pour d’autres …………………. 136
*
VI. Sacrement de la Sainte Eucharistie
*
73. Dernière Cène ………………………….. …………………….. 139
74. Transsubstantiation ………………………….. ……………… 141 [Lire sur Facebook]
75. Réalisme eucharistique de l’évangile de Jean chapitre 6… 142
76. Adoration eucharistique ………………………….. ……….. 143
77. Communion sous une espèce ………………………….. … 144
*
VII. Sacrifice de la Messe
*
78. Nature intemporelle de la Messe (Jésus est mort une fois pour toutes)… 145
79. Analogie du système sacrificiel et sacerdotal de l’Ancien Testament… 147
80. Utilisation des catégories sacerdotales par saint Paul… 149
81. Jésus l’Agneau Pascal immolé (sacrifié) …………….. 149
82. La lettre aux Hébreux………………………….. …………… 150
83. L’autel céleste ………………………….. …………………….. 151
84. Participation chrétienne à la mort de Jésus ………….. 152
*
VIII. Sacrement du Baptême
*
85. Régénération baptismale/ Baptême et salut …………. 153
86. Baptême des enfants ………………………….. ……………. 155
87. Baptême et « être né de nouveau » …………………….. 156
88. Les enfants font partie du Royaume et de l’Alliance… 157
*
IX. Sacrement de Confirmation
*
89. Descente du Saint-Esprit sur des personnes…………. 158
90. Jésus baptise dans le Saint-Esprit ………………………. 159
91. Être « rempli » du Saint-Esprit ………………………….. 159
92. Le Saint-Esprit et l’imposition des mains ……………. 160
93. Marqués du « sceau » du Saint-Esprit…………………. 160
94. Onction d’huile pour recevoir le Saint-Esprit ………. 161
95. Le Saint-Esprit reçu à travers des personnes ayant autorité… 161
*
X. Sacrement de l’onction des malades
*
96. Les prêtres utilisent l’onction d’huile pour guérir … 161
97. Imposition des mains pour la guérison ……………….. 162
98. Bienfaits spirituels de la guérison ………………………. 162
*
XI. Sacramentaux, dévotions et prières
*
99. Prière liturgique et adoration………………………….. …. 163
100. Chapelet ………………………….. ………………………….. . 165
101. Eau bénite………………………….. …………………………. 165
102. Bougies et encens ………………………….. ………………. 166
103. Lieux saints / Terre sainte ………………………….. …… 167
104. Objets saints et sacrés ………………………….. ………… 168
105. Musique dans la liturgie ………………………….. ……… 169
106. Bénédictions sacerdotales ………………………….. …… 171
107. Examen de conscience ………………………….. ……….. 172
108. Aumône ………………………….. ………………………….. .. 172
109. Génuflexion………………………….. ………………………. 173
110. Objets physiques facilitant l’adoration de Dieu ….. 174
111. Présence spéciale de Dieu dans des objets physiques… 174
112. Jours saints ………………………….. ……………………….. 175
113. Obligation de participer à la messe dominicale ….. 176
114. Culte dominical / Principe du Shabbat ………………. 176
*
XII. Les anges et la communion des saints
*
115. Les saints défunts retournent sur terre ………………. 177
116. Communication divines dans des songes …………… 179
117. Invocation des saints (pour leur intercession) …….. 179
118. Invocation des anges (pour leur intercession) …….. 180
119. Vénération et imitation des saints …………………….. 181
120. Vénération des anges et des hommes en tant que représentants de Dieu… 182
121. Intercession des saints ………………………….. ………… 183
122. Intercession des anges ………………………….. ………… 184
123. Anges gardiens ………………………….. ………………….. 185
124. Vénération des images ………………………….. ……….. 186
125. Adorer Dieu en s’agenouillant devant des statues faites de main d’homme… 187
126. Adoration de Dieu au travers une image ……………. 187
127. Crucifix ………………………….. ………………………….. .. 188
128. Reliques………………………….. ………………………….. .. 189
129. Enfer ………………………….. ………………………….. ……. 190
130. Erreur de l’universalisme ………………………….. ……. 191
*
XIII. La Sainte Vierge (Mariologie)
*
131. Sans péché ………………………….. ………………………… 193
132. Immaculée Conception ………………………….. ………. 194
133. Virginité perpétuelle ………………………….. …………… 195
134. « Mère de Dieu » (Theotokos) …………………………. 195
135. « Épouse du Saint-Esprit » ………………………….. ….. 196
136. Analogies de l’Assomption corporelle au ciel ……. 197
137. Reine du ciel ………………………….. …………………….. 197
138. Mère spirituelle des hommes ………………………….. . 198
139. Médiatrice ………………………….. ………………………… 198
*
XIV. Jésus Christ (Christologie)
*
140. Égal avec le Père ………………………….. ……………….. 199
141. Créateur ………………………….. ………………………….. .. 200
142. Eternel et incréé ………………………….. ………………… 201
143. Adoré ………………………….. ………………………….. …… 202
144. Tout puissant ………………………….. …………………….. 204
145. Omniscient ………………………….. ……………………….. 204
146. Omniprésent ………………………….. ……………………… 204
147. Pardonne les péchés en son nom ………………………. 204
148. Est prié ………………………….. ………………………….. … 205
149. Sans péché / Impeccable ………………………….. …….. 206
150. Appelé Seigneur (Kurios) ………………………….. …… 206
151. Appelé Dieu (Theos) ………………………….. ………….. 207
152. Reçoit des titres divins au même titre que le Père . 208
153. Image (Icône) du Père invisible ……………………….. 211
154. Primauté du nom de Jésus ………………………….. …… 211
155. Affirme être le Messie ………………………….. ………… 212
156. Affirme être Dieu ………………………….. ………………. 212
157. Affirme être le Sauveur du Monde ……………………. 213
158. Juge du monde ………………………….. ………………….. 214
159. Obéit volontairement en tant que Messie…………… 214
*
XV. Dieu le Père
*
160. Dieu est Un (Monothéisme) ………………………….. … 214
161. Créateur ………………………….. ………………………….. .. 215
162. Éternel ………………………….. ………………………….. …. 215
163. Immatériel (Esprit invisible) ………………………….. .. 215
164. Adoré exclusivement ………………………….. ………….. 216
165. Tout puissant ………………………….. …………………….. 216
166. Omniscient ………………………….. ……………………….. 216
167. Omniprésent ………………………….. ……………………… 216
168. Hors du temps ………………………….. …………………… 217
169. Souverain ………………………….. …………………………. 217
170. Ses pensées sont au-delà de la compréhension humaine… 218
171. Anthropomorphisme et anthropopathisme …………. 218
172. Immuable ………………………….. …………………………. 219
173. Impassible (sans « passion » ni émotion) ………….. 219
174. Existe par lui-même / Simple (non composé) …….. 219
175. Monarchia / Principatus (Inengendré) ……………… 220
*
XVI. Le Saint-Esprit (Pneumatologie) / Trinitarisme
*
176. Passages incluant les trois Personnes divines …….. 220
177. Attributs personnels du Saint-Esprit …………………. 221
178. Divinité / Attributs divins du Saint-Esprit …………. 223
179. Procession du Saint Esprit du Père et du Fils …….. 223
180. Circumincession: les Personnes divines se compénètrent mutuellement… 225
*
XVII. Sacrement de Mariage
*
181. Analogie du mariage entre Jésus Christ et son Église… 225
182. Indissolubilité d’un mariage valide/ Interdiction du divorce… 227
183. Déclaration de nullité de mariage …………………….. 228
184. Interdiction des relations sexuelles en dehors du mariage… 230
185. La contraception est un péché ………………………….. 232
186. Avoir de nombreux enfants est une bénédiction …. 234
187. Les enfants dans le sein de leur mère sont des personnes… 235
188. L’avortement est un meurtre et est interdit ………… 236
189. Le sacrifice d’enfants est une abomination ………… 237
*
XVIII. Sujets divers
*
190. Apologétique (Défense rationnelle du christianisme)… 238
191. OEcuménisme ………………………….. …………………….. 241
192. Ignorance invincible………………………….. …………… 245
193. Végétarisme ………………………….. ……………………… 246
194. Athéisme ………………………….. ………………………….. 248
195. Alcool ………………………….. ………………………….. ….. 249
196. Légitimité de la guerre juste ………………………….. .. 252
197. Légitimité de la peine capitale …………………………. 255
198. Jugement des nations ………………………….. …………. 260
199. « Science moyenne » de Dieu ………………………….. 265
200. « Baptiser » les pratiques païennes …………………… 267
*
Options d’achat / Purchase Options
Broché (Liste: $ 18.95 / 25% de remise permanente Lulu: $ 14.21)
Paperback (List: $18.95 / 25% Permanent Lulu Discount: $14.21) 
*
Dernière révision le 11 mai 2017
Last revised on 11 May 2017
*****
"It almost seems like you're saying no only that there are no contradictions (and so ..."

Bible “Contradictions” & Plausibility (Dialogue w ..."
"But Tom's clearly not just talking about errors in later manuscripts, but actual chronological errors ..."

Bible “Contradictions” & Plausibility (Dialogue w ..."
"Textual (manuscript) errors would be a different question. I think some have crept in. Since ..."

Bible “Contradictions” & Plausibility (Dialogue w ..."
"Dave, I just wanted to thank you for your interactions with me when I was ..."

Dialogue: Bible on Infant Baptism & ..."

Browse Our Archives

Follow Us!


TRENDING AT PATHEOS Catholic
What Are Your Thoughts?leave a comment